sam. Jan 29th, 2022

RDC-Sénat : Entre Pétition, action en Justice et l’observation de l’IGF, l’étau se resserre autour de THAMBWE MWAMBA

Alexis THAMBWE MWAMBA, Président du Sénat est désormais entre le marteau et l’enclume.

Alors qu’une réquisition du Procureur Général avait été adressée au Bureau du Sénat aux fins d’autoriser une instruction à charge du Président du Sénat Alexis Thambwe Mwamba ainsi qu’une pétition déposée contre lui au cours de la plénière de mardi 02 février dernier en vue d’obtenir sa déchéance et de tout son bureau, l’Inspection Générale des Finances vient également de s’inviter au débat.

En effet, l’IGF est également intéressée à la gestion des finances du Sénat.

Sur ce, une feuille d’observation provisoire relative au contrôle du bureau comptable du Sénat a été transmise à Alexis Thambwe Mwamba.

Ce contrôle concerne un montant de 107.393.869.128,82 CDF mis à la disposition du Sénat qui n’est pas, à en croire Jules Alingete Key, justifié pour la période de janvier 2019 à fin 2020.

L’IGF demande au Président, au Questeur, au Questeur Adjoint, au Trésorier et au comptable public de fournir les justifications sur l’utilisation de ces fonds.

En conséquence, l’IGF a accordé un délai de cinq (5) jours aux personnalités précitées pour fournir par écrit, les réponses à ses préoccupations, faute de quoi, ces observations seront considérées comme définitives.

« Passé ce délai, ces observations seront considérées comme définitives », peut-on lire.

L’IGF propose également l’éventualité d’une séance contradictoire pour passer en revue les observations et les réponses.

Pour rappel, les faits de détournement allégués remontent au 6 janvier 2021. Le Président du Sénat aurait tiré pour le compte de son institution trois chèques d’un import respectif de 2 000 000 euros, 1000 000 USD et 1 000 000 FC.

Ayant statué en toute urgence sur le réquisitoire du Procureur Général, le bureau du Sénat avait estimé qu’il n’y avait pas matière à autoriser l’instruction sollicitée contre Alexis Thambwe Mwamba.

Olivier Tshimanga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *