mar. Jan 18th, 2022

RDC : Pour son combat contre les violences faites à la femme, Jeanine Mabunda récompensée par l’UNFPA

La Présidente de l’Assemblée Nationale de la République Démocratique du Congo, Jeanine Mabunda Lioko a reçu ce vendredi 02 octobre 2020, dans son cabinet de travail, un prix spécial décerné par le Fonds des Nations-Unies pour la Population (Unfpa), dans son combat contre les violences faites à l’endroit de la femme.

Ce prix n’est pas un fruit du hasard. Il vient effectivement récompenser les efforts et l’engagement de Jeanine Mabunda dans la lutte contre les fistules obstétricales en République Démocratique du Congo, combat dans lequel cette dernière s’est engagée depuis 2014 alors qu’elle occupait encore les fonctions de Représentante Spéciale du Chef de l’État en matière de lutte contre les violences sexuelles et le recrutement des enfants.

L’Unfpa, qui a suivi de près son combat dans ce secteur pour lequel elle a obtenu des résultats probants en terme de chiffres à la baisse de ces viols et autres violences à l’endroit de la femme congolaise, n’est pas restée indifférente. C’est ainsi que ce prix trouve sa raison d’être et vient couronner des années d’un combat mené avec passion et conviction.

Avec le Représentant de l’Unfpa, il a été également question du 5eme programme-pays (2020-2024) pour lequel cet organisme de Nations-Unies sollicite la collaboration de la chambre basse.

Sennen HOUNTON, Représentant Résident de l’unfpa en RDC a salué la qualité de la coopération qui a toujours existé entre l’UNFPA et l’Assemblée Nationale.

Recevant ce prix avec beaucoup de joie, la Fille Aînée de l’alternance pacifique en République Démocratique du Congo a salué ce geste qui vient encourager et mettre en valeur tous ses efforts fournis en faveur de la femme.

 » C’est avec un immense plaisir que j’ai reçu ce vendredi un prix spécial décerné par le Fonds des Nations-Unies pour la Population (Unfpa), pour ma modeste contribution dans la lutte contre les fistules obstétricales dont souffrent mes nombreuses sœurs. Ce prix pour moi est un encouragement à redoubler d’ardeur à la tâche car il y a encore beaucoup à faire pour l’épanouissement de la femme congolaise, elle qui est confrontée aux violences diverses. Je veux dédier ce prix à toutes les victimes mais aussi à toutes celles qui comme moi, se battent au quotidien pour des lendemains meilleurs pour la femme congolaise « , a déclaré Jeanine Mabunda.

Olivier Tshimanga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *