sam. Jan 29th, 2022

RDC/Education : Coup de tonnerre au ministère de l’EPST

« Les fonds de la Banque Mondiale alloués à la gratuité de l’enseignement de base ne seront plus gérés par le Ministre », C’est ce qui ressort de la tripartite Présidence de la République, la Banque mondiale et l’Inspection Générale des Finances tenue le jeudi 04 février 2021 à Kinshasa.

Selon des sources proches de la présidence, cette décision a été prise suite aux révélations faites par l’Inspection Générale des Finances selon lesquelles, plus de 32 millions USD alloués à la gratuité de l’enseignement de base en RDC ont été détournés par le responsable du ministère en charge de l’éducation.

Plusieurs responsables ont été interpellés dont le Directeur National du Service de Contrôle et de la Paie des Enseignants (SECOPE) et l’Inspecteur Général à l’EPST, qui croupissent à la prison de Makala depuis deux semaines.

Dans un communiqué rendu public le mardi dernier, la Banque Mondiale s’était réjouit de la façon dont le gouvernement congolais a renforcé le contrôle dans la gestion des fonds publics.

La Banque Mondiale félicite l’engagement des autorités de la RDC dans la bonne gouvernance et le renforcement du contrôle des fonds mis à la disposition de l’EPST, avait indiqué cette institution monétaire avant de poursuivre La Banque Mondiale réitère son soutien à l’enseignement et sollicite l’éradication des anti-valeurs dans la gestion de ces fonds, peut-on lire dans ce communiqué.

Il sied de rappeler que le décaissement de 100 millions USD prévu en janvier 2021 a été reporté sine die suite au rapport établi par l’IGF sur la gestion des fonds alloués à la gratuité de l’enseignement de base en RDC.

Plotin Yambenga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *