mar. Août 16th, 2022

RDC-Dossier 100 jours : L’avocat du DG de la société Samibo Congo demande la liberté provisoire de son client

L’avocat de Samih Houballah Jammal, Directeur Général des sociétés Samibo Congo Sarl et Husmal Sarl épinglés dans le programme d’urgence des 100 jours du Chef de l’Etat a écrit à Félix Tshisekedi pour solliciter la mise en liberté de son client suite à sa maladie et son innocence.

Houballah Jammal est aussi accusé de détournement des fonds publics.

La société Samibo Congo Sarl représente le fabricant turc Karmod en République Démocratique du Congo.

Cependant, la livraison de 4.500 maisons préfabriquées destinées à cinq provinces était attendue dans le cadre des 100 jours de Félix Tshisekedi.

Selon l’avocat de Houballah Jammal patron de SAMIBO, accusé de détournement des deniers publics, est malade mais aussi innocent.

« Excellence Monsieur le Président de la République, j’ai l’honneur, pour autant que ma première lettre ne vous soit pas parvenue, de solliciter de votre part, l’ordre de mise en liberté de mon client Monsieur Samih Houballah Jammal, qui est malade et innocent de ce dont il est accusé : de détournement de deniers publics » explique-t-il.

A lui d’ajouter que « Mon client n’a agi que sur instruction de celui qui était Directeur de votre cabinet, ainsi que de la part du Conseiller Spécial en matière de Sécurité, et n’a pas détourné les 300 maisons de Maluku, dont 250 déjà installées au camp Tshatshi ».

Selon le Bâtonnier National H. Mbu Ne Letang, Avocat à la Cour de Cassation et au Conseil d’Etat, le montant de 57 millions est la conséquence de la différence entre le contrat initial avec le Ministère du Développement Rural pour 25 millions sur les 900 maisons et la nouvelle commande de 1500 maisons, dont 1000 maisons pour le camp Tshatshi, commandées dans le cadre de vos 100 jours.

L’avocat insiste sur le fait que les travaux se poursuivent malgré le fait qu’aujourd’hui son compte est bloqué.

Il se demande ainsi : avec quoi pourra t-il payer les 1000 congolais et les 8 ingénieurs turcs qui travaillent sur les chantiers?

Ensemble avec Vital Kamerhe, Samih Houballah Jammal est accusé d’avoir détourné environ 50 000 000 USD en 2019.
La citation à prévenu note aussi que Soraya Mpiana, belle-fille de Kamerhe, aurait bénéficié d’une parcelle de la part de Samih Jammal

En revanche, Me Mbu ne Letang affirme que Samih Jammal demeure en prison sans titre : « plus de mandat d’arrêt, plus d’ordonnance de confirmation du Tribunal de paix ou du Tribunal de grande instance de Matete, juridictions non constitutionnellement compétentes ».

Pour rappel, le procès de Samih Jammal, 82 ans, patron de la société Samibo, est prévu pour le 11 mai prochain, date où le Directeur de Cabinet du Chef de l’Etat sera écouté par la justice.

Olivier Tshimanga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.