dim. Jan 16th, 2022

Paroles aux Étudiants : « Nous aurons des diplômes sans bagage intellectuel », prévient Bernard MBUYI, Étudiant à l’UCCM

Dans sa mission scientifique et son appui à la liberté d’expression de l’étudiant congolais, JUSTE-INFO.NET, à travers son émission écrite intitulée « Parole aux Étudiants » donne la parole aux Étudiants Congolais, et, si nécessité il y a, aux Professeurs, pour analyser et expliquer l’actualité académique et univertaire sur toute l’étendue du territoire national.

Vous êtes Étudiants, vous souhaitez intervenir ou participer à l’émission écrite « Parole aux Étudiants », vous pouvez nous contacter au +243827368413 (Whatsapp) pour tournage de l’émission et publication à JUSTE-INFO.NET.

Ce lundi 31 août 2020, nous recevons pour vous Bernard MBUYI TSHIMINYI, Étudiant finaliste à la faculté de droit économique et social de l’Université Chrétienne Cardinal Malula ( UCCM ).

ÉMISSION

Q : Bernard MBUYI, nos lecteurs aimeraient bien avoir des informations sur votre personne, qui êtes-vous ?

R : C’est bel et bien Bernard MBUYI TSHIMINYI étudiant finaliste à l’Université Chrétienne Cardinal Malula, à la faculté de droit économique et social, je suis un fervent de l’écriture spécialement en poésie et je suis aussi un analyste politique.

Q : Je signale que vous êtes étudiant à l’Université Chrétienne Cardinal Malula. Est-ce que la reprise des cours a été effective dans cette institution universitaire après son lancement par le Président Tshisekedi le 10 août dernier ?

R : Pas vraiment. Cette reprise était relative mais elle a respecté le vouloir du Chef de l’État qui avait demandé à ce que les finalistes commencent avant d’autres promotions. Et toutes les mesures de prévention ont été à peu près respectées.

Q : Certains étudiants estiment qu’il était nécessaire de décréter cette année académique comme blanche afin de reformer le système éducatif congolais. En tant qu’étudiant quel est votre avis ?

R : J’ai toujours respecté les ordres venant d’une autorité publique légalement établie mais à mon humble avis, le gouvernement aurait dû décréter cette année académique blanche, ça aurait été une occasion parfaite de remettre le train sur le rail. Notre système éducatif est en dépréciation, je peux même dire qu’il est obsolète, il mérite une réforme globale et profonde, non seulement pour les établissements universitaires mais aussi les écoles primaires et humanitaires. Et le gouvernement a eu cette aubaine, il l’a loupé en voulant sauver une année qui aurait dû être un moment parfait de réformer ce système éducatif et la conséquence ne sera pas la moindre pour les étudiants, surtout pour les finalistes, nous aurons des diplômes sans bagages intellectuels, je vais dire sans une formation effective et ça sera aussi le cas pour les promotions restantes.

Q : Les Professeurs de l’Université Chrétienne Cardinal Malula ont-ils également déclenché la grève comme s’en est le cas dans d’autres institutions universitaires du pays ?

R : Non, l’Université Chrétienne Cardinal Malula est une institution privée, ces enseignants ne sont pas rémunérés par l’État Congolais mais plutôt par l’Université et c’est le seul avantage que nous avons, nous qui étudions dans les institutions privées donc des particuliers.

Q : Selon les informations en notre possession, les étudiants de l’Université Chrétienne Cardinal Malula ont été renvoyés dès le premier jour de la reprise. Affirmez-vous cela ?

R : Affirmatif, les étudiants ont été renvoyés dès le premier jour même si ce renvoi se justifie par le fait que lorsque le Chef de l’État a ordonné la fermeture des institutions universitaires, à l’UCCM nous étions pendant le blocus et pour passer les examens, l’étudiant doit avoir payé les frais exigés c’est comme ça que dès le premier jour de la rentrée, c’était directement les examens et ils ont renvoyé les étudiants qui n’avaient pas payé, une situation que j’ai désapprouvée pour le simple fait que la ville de Kinshasa, ayant été l’épicentre de la pandémie Covid19 en RDC, a été confinée ainsi que presque toutes les activités économiques mais l’Université n’a pas tenue compte de cette situation rocambolesque et inusitée.

Q : Comment jugez-vous la décision de certaines universités du pays de renvoyer les étudiants qui n’ont pas soldé la totalité des frais académiques, et cela à une ou deux semaines de la reprise ?

R : Vous savez lorsqu’on dit que la jeunesse et l’avenir de demain, cette citation fait souvent allusion aux étudiants qui sont le futur du pays et c’est funeste, voire piteux qu’un étudiant loupe une leçon pour les frais académiques. Pourquoi ne pas laisser l’étudiant assister au cours et au moins le renvoyer avant les examens pourvu qu’il bénéficie d’abord de l’enseignement qui est très colossal pour lui. L’État congolais devrait s’ingérer pour résoudre cette situation mortelle pour le futur du pays.

Q : Le Ministre de l’ESU Thomas Luhaka avait instruit aux autorités académiques de constituer un Comité COVID-19 dans chaque université, cela a été fait à l’UCCM ?

R : D’après mon constat, l’Université fait preuve de responsabilité à la prévention de cette pandémie et je profite pour féliciter les responsables de cette institution qui ont répondu à l’appel du Ministère de L’ESU.

Q : Bernard MBUYI, vous êtes étudiant à l’Université Chrétienne Cardinal Malula depuis près de 5 ans, quelles sont les réalités qui ont marqué votre cursus universitaire ?

R : Ça été un bon parcours mais je sortirai avec un goût un peu amer suite à la tracasserie de vente des syllabus, suite au renvoi des étudiants qui n’avaient pas soldé les frais académiques en pleine année.

Q : Bernard Mbuyi, nous sommes arrivés à la fin de notre émission, avez-vous quelque chose à ajouter ou un message à passer ?

R : Je compatis avec les familles qui ont été touchées par ce virus mortel et j’interpelle les étudiants que le respect des gestes barrières est important car la CoviD19 a toujours son domicile chez nous.
Je demande au gouvernement de prendre des mesures pour accompagner les étudiants, victimes de l’arrivée de cette maladie qui a touché leurs familles et qui ne sont pas à mesure de payer la totalité des frais académiques.
J’encourage aussi votre initiative qui donne l’opportunité aux étudiants de s’exprimer.
Merci pour votre invitation.

Chers lecteurs, c’est par ici que nous mettons fin au numéro de ce lundi 31 août 2020. Nous vous remercions pour votre sympathique attention à cette émission écrite.

Grand merci à Bernard MBUYI, fervent défenseur des règles juridiques, qui a répondu à l’invitation de juste-info.net dans votre émission écrite « Parole aux Étudiants ».

Sincères remerciements à toute la rédaction de Juste-info.net.

Prochain numéro ce mercredi.

Olivier Tshimanga

1 thought on “Paroles aux Étudiants : « Nous aurons des diplômes sans bagage intellectuel », prévient Bernard MBUYI, Étudiant à l’UCCM

  1. Je tiens à féliciter l’étudiant Bernard Mbuyi pour son intervention et je demande à l’université à travers son ministère de tutelle de prendre à considération de proposition Utile des étudiants sur cette page. Encore une fois de plus félicitations Bernard Mbuyi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *