mar. Jan 18th, 2022

Parole aux Étudiants : Joyeux ELENGA salue la modestie et la détermination du Président Tshisekedi en vue d’améliorer les conditions de vie des professeurs congolais

Dans sa mission scientifique et son appui à la liberté d’expression de l’étudiant congolais, JUSTE-INFO.NET, à travers son émission écrite intitulée « Parole aux Étudiants » donne la parole aux Étudiants Congolais, et, si nécessité il y a, aux Professeurs, pour analyser et expliquer l’actualité académique et univertaire à travers toute l’étendue du territoire national.

Vous êtes Étudiants, vous souhaitez intervenir ou participer à l’émission écrite « Parole aux Étudiants », vous pouvez nous contacter au +243827368413 (Whatsapp) pour tournage de l’émission et publication à JUSTE-INFO.NET.

Ce vendredi 11 septembre 2020, nous recevons pour vous Joyeux ELENGA, Étudiant en Première Licence Communication des Organisations à la faculté des sciences de l’information et de la communication de l’Université Pédagogique Natinale ( UPN ).

ÉMISSION

Q : Joyeux ELENGA, les lecteurs de l’émission « Parole aux Étudiants » aimeraient avoir des informations sur vous. Vous pourriez vous présenter afin de les permettre à vous identifier ?

R : Je suis Elenga Lekandelo joyeux Gérard, Étudiant à l’Université Pédagogique Nationale ( UPN ) à la faculté des Sciences de l’Information et de la Communication, en Première licence Communication des Organisations.

Q : Je rappelle que vous êtes un ancien étudiant de l’IFASIC et actuellement vous êtes à l’UPN.

• Du point de vue pédagogique et scientifique, quelle est la différence entre l’IFASIC et l’UPN ?

• Quel souvenir gardez-vous de l’IFASIC ?

R : Oui, comme vous venez de le dire, je fus un ancien de l’IFASIC et actuellement je suis à l’UPN où je poursuis mes études.

• Du point de vue pédagogique et scientifique, les deux établissements sont identiques, mais je suis fier d’être un fruit de l’Ifasic, par ce que tout ce que j’ai appris sur le banc de cet alma mater ont fait de moi un homme utile et très important dans la société. Pour moi, l’Ifasic est, et reste la meilleure institution du pays en matière de l’information et de la communication.

• Avant tout j’aimerai remercier les membres du corps académique de l’Ifasic de m’avoir appris à être rationnel en tout.
En parlant des souvenirs, j’en ai plusieurs, mais je regrette toujours d’avoir été renvoyé juste parce que j’ai été rationnel en une situation para-académique des étudiants. Mais, c’est le destin et j’ai appris à accepter cela.

Q : À la suite de l’audience leur accordée par le Président Tshisekedi, les professeurs de l’Université Pédagogique Nationale ont apprécié la bonne foi affichée par le Président de la République, d’améliorer les conditions de travail des professeurs des universités de la RDC en général et de l’UPN en particulier, et ont décidé de suspendre la grève.

• En tant qu’Étudiant de l’UPN, quelles sont vos impressions concernant la décision des professeurs de suspendre la grève ?

• Fallait-il seulement que le Chef de l’État accorde une audience aux Professeurs de l’Unikin et de l’UPN pour que ces derniers décident de lever la grève ?

R : Je salue la modestie du Président de la République Félix Tshisekedi d’avoir accordé une audience aux collectifs des Professeurs des Universités et d’améliorer leur condition de travail.

• Concernant la suspension de la grève, cela est un sentiment de joie pour nous, étudiants de l’UPN, car cela nous permet d’achever aisément l’année académique.

• Oui, par ce que ces derniers avaient besoin des éclairages sur l’amélioration de leur condition de travail… Et il convient de noter que certaines revendications se font bien en groupe et en synergie.

Q : Le Ministre Thomas Luhaka a décidé de mettre fin à la pratique d’attestation de réussite dans les établissements de l’ESU, dans une note circulaire adressée aux chefs d’établissements publics, privés agréés et privés, le Ministre a instruit à ces derniers, de remettre lors de la double cérémonie de collation des grades académiques et la clôture de l’année académique, les diplômes aux étudiants finalistes en ordre, en lieu et place d’une attestation de réussite, tenant lieu de diplôme.

• Vous avez un mot à placé par rapport à cette décision du Ministre ?

• Joyeux ELENGA, mais qu’est-ce qui fait que bon nombre d’établissements universitaires ne délivrent pas des diplômes entérinés ou homologués par le ministère de tutelle aux étudiants, pourtant ces derniers payent pour ça ?

R : La décision prise par son Excellence Monsieur le Ministre Thomas Luhaka est une décision à saluer par ce que les établissements de l’ESU avaient déjà une mauvaise habitude de soutirer de l’argent aux Étudiants d’une manière un peu illégale puis revenir après deux ou trois ans avec une autre somme pour enfin payer et récupérer le diplôme.

• Normalement seul le ministère de tutelle a le droit et devoir de délivrer les diplômes aux étudiants et non les universités même si ces derniers payent dans leurs établissements.

Q : Le Ministre de l’ESU Thomas Luhaka a annoncé que :  » L’étudiant qui traine en justice une autorité académique ou un enseignant pour un problème académique sans se conformer aux instructions, doit être exclu ».

• En tant qu’Étudiant, comment jugez-vous cette décision du Ministre Thomas Luhaka ?

• Si au niveau de l’Université, aucune solution n’est trouvée à un problème académique, quelle autre voie l’étudiant peut-il utiliser pour trouver gain de cause ?

• Cette décision ne viole-t-elle pas les dispositions de la Constitution de notre pays ?

R : Je dirai que cette décision n’est pas vraiment fondée dans quel sens? Lorsqu’une autorité académique est traînée en justice pour avoir fait une chose jugée déraisonnable ou atypique par un Étudiant, cette autorité ou cet enseignant peut être poursuivi en justice par un étudiant accompagné d’un corps juridique.

Exemple: Un Étudiant qui revendique sur la majoration des frais académiques et automatiquement l’autorité décide d’exclure l’étudiant en question . Et donc cette autorité doit montrer la vraie cause de ce renvoi…sinon l’étudiant à le droit de saisir les instances judiciaires.

• La seule voie valable que l’étudiant peut emprunter pour trouver une solution efficace lorsque le problème n’est pas résolu en interne, est de faire une marche pacifique ou bien faire appel à l’autorité compétente (Ministre) afin de trouver gain de cause.

• Évidemment que cette décision viole les dispositions de la Constitution. La Constitution de la RDC est claire et encadre toute procédure judiciaire.

Q : Joyeux ELENGA, nous sommes arrivés à la fin de notre numéro de ce jour, avez-vous quelque chose à dire ou un dernier message à passer ?

R : Mon dernier message est adressé aux autorités académiques.

Je demande aux autorités académiques d’être permissifs et tolérants envers les étudiants.

Chers lecteurs, nous voici arrivé à la fin de notre numéro de ce jour.
Grand merci à Joyeux ELENGA qui a répondu à notre invitation dans Parole aux Étudiants.

Sincères remerciements à la rédaction de juste-info.net.

À la prochaine.

Olivier Tshimanga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *