Où sont passés les indemnités de sortie des membres des cabinets du bureau Mabunda ?

Plus d’une année depuis que le bureau Mabunda a été destitué du perchoir de l’Assemblée Nationale. Et le personnel de ce bureau souffre pour toucher son dû, c’est-à-dire, ses indemnités de sortie, au complet.

En effet, après avoir rencontré plusieurs personnalités et passer la nuit à la belle étoile, defiants intempéries et insectes au Ministère des finances et même à la primature, ces hommes et femmes qui ont servi la nation congolaise ont touché leur première tranche des Indemnités de sortie le 25 mai 2022 ; une première tranche qui a créé un tollé énorme par rapport à ce qu’ils devaient percevoir.

Qu’à celà ne tienne, ils ont tenu bon, attendant la deuxième et dernière tranche.

Le Président de l’Assemblée Nationale, l’Honorable Christophe Mboso a tout fait, le Ministre du Budget ainsi que son collègue des Finances ont aussi mis la main à la pâte pour désintéresser dignement ces agents du bureau Mabunda, la Banque Centrale du Congo s’est mise à l’oeuvre et a même décaissé les fonds restants. Mais voilà qu’au niveau des finances de l’Assemblée Nationale, personne ne reconnaît que cet argent ait été perçu.

Les membres du collectif du bureau Mabunda, ayant appris cette cacophonie, ont remué différentes sources pour avoir la bonne information. Il s’avère que ces sources, que ce soit à la Banque Centrale du Congo ou même à l’Assemblée Nationale, reconnaissent que l’argent a été décaissé et perçu par le comptable public près de la chambre basse.

Mais pourquoi alors ce jeu de ping-pong ? Déjà que la première tranche de cette enveloppe n’a pas été fameuse, voilà que cet argent veut être détourné pour d’autres fins dont les raisons ne sont pas encore connues.

« A qui profite cet acte odieux ? », s’interroge les membres du Collectif Mabunda qui en appelle à l’implication du Président Mboso qui agit comme un père de famille et qui veut que ses enfants perçoivent totalement leur argent.

L’Inspection Générale des Finances est aussi appelée à en savoir un peu plus sur la destination de cette enveloppe.

Flore Mbama Luzolo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.