mar. Jan 25th, 2022

Organisation des 9èmes Jeux de la Francophonie en RDC : Le gouvernement et le CNJF s’activent pour accélérer les préparatifs

Le gouvernement congolais et le Comité National des Jeux de la Francophonie (CNJF) ont résolu de s’activer pour accélérer les préparatifs et assurer la tenue de ces derniers à Kinshasa.

C’est dans ce cadre-là que le Ministre en charge de l’Intégration Régionale Didier Mazenga et le  Directeur National des Jeux Isidore Kwandja ont été reçus en audience par le Chef du gouvernement, Jean-Michel Sama Lukonde, le vendredi 14 janvier 2022 à la Primature.

Les deux personnalités étaient venues donner des assurances au Premier Ministre sur la tenue de la neuvième édition des jeux de la Francophonie à Kinshasa en août prochain.

Didier Mazenga et Isidore Kwandja ont présenté à Sama Lukonde le rapport sur l’état d’avancement des travaux des infrastructures, et d’autres aspects liés aux finances et à  l’organisation de la 9ème édition desdits jeux à Kinshasa.

« Il y a eu des problèmes. L’engagement d’organiser ces jeux a été pris en 2020. Après, nous avons eu la pandémie de  Covid-19 qui a tout bouleversé et on a repoussé la date  maintenant c’est au mois d’août. Et après, il faut respecter le cahier de charges de l’OIF et c’est dans ce cadre-là que son Excellence Monsieur le Président de la République a nommé le directeur national depuis le mois d’octobre. Ça nous a permis de pouvoir faire d’abord l’évaluation et de voir l’essentiel  de ce qui peut être fait. Et vous informer aussi qu’une grande délégation était venue de Paris pour voir ensemble s’il est toujours possible de pouvoir organiser. On s’est dit oui. Alors, soit le village sera organisé aux homes des étudiants  au campus de l’Université de Kinshasa et entre-temps, nous avions aussi pris l’engagement pour les préfabriqués. Mais, nous allons nous mettre au travail pour matérialiser la vision du Président de la République », a dit Didier Mazenga.

De son côté, le Directeur National Isidore Kwandja a indiqué que toutes les entreprises vont devoir signer des nouveaux contrats et être payées afin de reprendre les travaux le plus rapidement possible.

« Le seul site qui était en situation critique, c’était le village. Nous avons proposé que, comme cela s’est fait ailleurs à Beyrouth, Nice en France, dans les mêmes éditions, on a logé des athlètes dans des sites universitaires et nous avons pensé que les homes de l’université de Kinshasa avaient été rénovés sur initiative personnelle de son Excellence Monsieur le Président de la République et maintenant ces homes sont pimpant neufs, nous pouvons les mettre à disposition. Nous allons également faire quelques investissements notamment en mettant la fibre optique, en renforçant le système de l’eau et de l’électricité en aménageant les sites et les terrains des jeux. C’est vraiment une opportunité pour notre pays de faire d’une pierre deux coups, c’est-à-dire  que nous allons organiser les jeux dans le délai et nous allons faire des investissements qui vont bénéficier à la jeunesse congolaise. Sur le site de Tata Raphaël, les travaux vont continuer, parce qu’il est important que nous ayons toutes ces infrastructures, parce qu’après les jeux de la francophonie, nous pourrions organiser d’autres événements internationaux ou africains parce que nous aurons des infrastructures », a déclaré le Directeur National des 9èmes jeux de la Francophonie.

Olivier Tshimanga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *