mar. Jan 18th, 2022

KINSHASA : Ngobila au chevet de la famille des jumeaux brûlés dans le Kongo Central

Le Gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka est allé réconforter le mercredi 19 août à Kinkole, la famille des jumeaux brûlés vifs à Kinzau-Mvuete dans la province du Kongo Central par des inciviques.

A son arrivée, le premier des kinois a été reçu dans le salon de la famille éplorée où il a échangé pendant près d’une heure avec les parents des jumeaux victimes.

Au sortir de cet entretien à huis clos, Gentiny Ngobila Mbala a prêté une oreille attentive à un groupe des jumeaux venus aussi réconforter la famille éprouvée. Ces derniers ont sollicité de l’autorité urbaine, son implication dans ce dossier pour que justice soit faite. Sachant que près de 20 personnes impliquées dans cet acte sont déjà aux arrêts et conduites à Matadi, le premier citoyen de la ville a rassuré avoir chargé son Ministre des Affaires Sociales et Personnes Vulnérables, Laetitia Bena Kabamba, de suivre de près ce dossier avec la famille.

Entretemps, il a laissé une enveloppe aux parents des jumeaux en guise de soutien.

Par ailleurs, Gentiny Ngobila a condamné cet acte inadmissible perpétré par ces compatriotes du Kongo Central, avant d’inviter les kinois et les Congolais en général à la culture de la paix et de l’amour du prochain.

Pour lui, Kinshasa Bopeto, c’est aussi le changement de mauvaises mentalités.

« Si on décide de vivre dans la ligne droite de la philosophie de Kinshasa Bopeto, on n’arrivera pas à de tels actes », a-t-il indiqué.

Avant Kinkole, le Gouverneur de la ville de Kinshasa était à Menkao dans la commune de Maluku où le Chef de l’État Félix Tshisekedi a procédé à la pose de la première pierre pour la construction d’une centrale solaire photovoltaïque.

Dans son mot de bienvenue, le patron de la ville de Kinshasa a souligné qu’avec une capacité de 1000 mégawatts, cette centrale solaire est la première en Afrique et se compte parmi les plus grandes au monde.

Élisee Wamara Kiza

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *