mar. Jan 18th, 2022

Kinshasa : Cette visite de réconfort de Gentiny Ngobila à l’Hôpital Révolution de Kinsenso

Après les actes de vandalisme enregistrés la semaine passée dans la commune de Kinsenso où le centre hospitalier Révolution a été visité par des inciviques, le Gouverneur de la ville a tenu à réconforter les victimes.

Et dans l’optique de s’enquérir personnellement de la situation et apporter son soutien moral, matériel et financier, le Gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, accompagné du Vice-Gouverneur Néron Mbungu MBungu, le Ministre de l’intérieur Sam Leka, la Ministre de la Santé Bernadette Panzu et des députés provinciaux ont fait le déplacement vendredi 18 septembre 2020, au centre de santé et maternité Révolution situé dans la commune de Kinsenso.

D’après le Médecin Chef de zone de Kinsenso qui s’est confié au Gouverneur, ces jeunes dont la plupart sont entre les mains de la justice ont terrorisé durant des heures, sentinelle, médecins de garde, infirmières et les malades, semant ainsi la désolation.

L’autorité urbaine a profité de sa présence pour condamner avec la dernière énergie ces crimes barbares en promettant le soutien de la ville pour que tous les coupables soient punis sévèrement.

« Il n’est pas normal que des congolais agissent avec une telle cruauté envers leurs frères et soeurs, et envers une institution médicale sensée recevoir en cas de maladie un de leurs », a regretté le Gouverneur de la ville de Kinshasa.

Et d’ajouter:

« cette visite traduit notre compassion envers les victimes et c’est notre manière de leur dire que la ville est à leurs côtés ».

Après avoir visité ce centre, il a procédé à la remise du don qu’il a apporté. Il s’agit notamment des lits, des matelas, des désinfectants et des vivres pour compenser des pertes enregistrées lors de la descente punitive des kulunas la nuit du 10 au 11 septembre de triste mémoire.

Notons que cette visite a suscité de l’espoir pour toute une population en proie à plusieurs problèmes notamment ceux relatifs à la desserte en eau, en électricité et à l’accessibilité.

Signalons que cette formation médicale a été prise d’assaut par une soixantaine des jeunes délinquants qui ont volé, saccagé, violenté les malades et garde-malades avant de violer sauvagement deux infirmières, actuellement prises en charge dans un hôpital de la place.

Après cette visite, le Gouverneur s’était rendu dans les sites où s’effectuent des travaux afin faire une évaluation.

Il s’était rendu sur l’avenue de la paix traversant la commune de Matete et Kinsenso, et sur l’avenue Kikwit.

Élisée Wamara Kiza

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *