mar. Jan 18th, 2022

ESU : Surséance de l’exécution de l’Arrêté Ministériel du 23 Décembre, Le club « Ensemble soutenons Muhindo Nzangi » s’invite au débat

Le club « Ensemble soutenons Muhindo Nzangi » a, dans une déclaration, exigé le retrait du Communiqué du Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde, exigeant la surséance de l’exécution de l’Arrêté Ministériel du 23 Décembre 2021 portant désignation et nomination des Membres des Comités de Gestion de quelques Etablissements de l’Enseignement Supérieur et Universitaire.

« Nous, Professeurs, Chefs de Travaux, Assistants et Cadres Administratifs réunis en extraordinaire ce mercredi 29/12/2021 pour analyser la cacophonie régnant autour de l’Arrêté Ministériel N°0464/MINESU/CAB.MIN/MNB/RMM/2021 du 23 Décembre 2021 portant désignation et nomination des Membres des Comités de Gestion de quelques Etablissements de l’Enseignement Supérieur et Universitaire »,  peut-on lire dans la déclaration.

Après débat et délibération, les décisions suivantes ont été prises par les Professeurs, Chefs de Travaux, Assistants et Cadres Administratifs, membres du club « Ensemble soutenons Muhindo Nzangi » :

1) Les académiques, les

scientifiques, les administratifs doivent se serrer les coudes pour décourager la politisation du secteur de l’Enseignement Supérieur et Universitaire dans notre pays ;

2) Les 3 corps confondus doivent se lever comme un seul homme pour soutenir les efforts de la Réforme de l’ESU initiés par Son Excellence Monsieur le Ministre MUHINDO NZANGI ;

3) Nous combattons et combattrons toute initiative politique qui fragilisera l’avenir des générations actuelles et futures ;

4) Nous combattrons avec la toute dernière énergie, toutes les actions qui sapera l’honneur de la science ;

5) Nous décourageons toutes sortes de manœuvres tendant à étouffer Son Excellence MUHINDO NZANGI ;

6) Nous l’encourageons par contre, à mettre en œuvre les résolutions adoptées au cours des assises des états généraux de l’ESU tenues à Lubumbashi au mois de septembre 2021 ;

7) Nous exhortons les hommes politiques à laisser les mains libres au Ministre MUHINDO NZANGI afin qu’il réalise avec succès les recommandations sorties des assises des états généraux ;

8) Nous demandons le retrait du Communiqué de Son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, exigeant la surséance de l’exécution de l’Arrêté susdit.

Pour rappel, le Premier Ministre Sama Lukonde avait demandé, mardi dernier, la surséance de l’exécution de l’arrêté du ministre de l’ESU Muhindo Nzangi jusqu’à nouvel ordre, suite à des agitations constatées ça et là dans plusieurs établissements de l’ESU concernés par des mises en place.

Selon plusieurs observateurs, la décision du Premier Ministre est susceptible de fragiliser l’action de l’ensemble du gouvernement.

Olivier Tshimanga

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *