ven. Jan 28th, 2022

Décès/Presse Congolaise: La journaliste Sarah Fani Dacruz inhumée ce mercredi

Le 23 décembre restera une date de triste mémoire pour la presse congolaise dans son ensemble.

En effet, ce jour marque la date de l’inhumation de la célèbre journaliste de Digital Congo Sarah Fani Dacruz, en partant de la morgue de l’hôpital du cinquantenaire situé dans la commune de Kasa-Vubu à l’enterrement au Nécropole entre terre et ciel.

Il y a de cela une semaine que la presse congolaise en général, et Digital Congo en particulier a été chagriné de la disparution de Sarah Fani Dacruz, journaliste-présentatrice du journal télévisé, décédée à Rabat, capitale du Maroc où elle s’était rendue pour des soins médicaux.

La cérémonie funèbre s’est déroulée ce mercredi 23 décembre à l’hôpital du cinquantenaire devant un essaim des journalistes mais aussi des grandes personnalités dont l’ex-première dame Olive Lembe Kabila, Jeanette Kabila et tant d’autres, en vue de rendre un vibrant hommage à cette défunte.

La dépouille de Sarah Fani Dacruz est sortie aux environs de 13h de l’institut médico-légal, exposé sur le même lieu. Tout le monde était inconsolable.

C’est la plus grande perte que la presse congolaise a connue en cette année 2020, outre le décès du Président de l’UNPC Kasonga Tshilunde.

Une perte énorme surtout pour digital Congo, de perdre une journaliste de marque.

Interrogé sur cette disparition, un confrère proche de la defunte n’a pas manqué d’exprimer sa tristesse.

“On est frappé et choqué, parce que Sarah a été une bonne amie à moi, je l’ai connu quand elle avait 21 ans donc c’est une amitié de plus de 20 ans qui également liée avec cette triste mort, ici je pleure à la fois, une amie, une consœur mais une sœur aussi parce que Sarah était également ma sœur, donc c’est une véritable tristesse” a-t-il témoigné.

Sarah était l’une des voix les plus familières de Digital Congo télévision, une femme passionnée de politique et du Congo. Ancienne de Télé Kin Malebo (TKM), Sarah a intégré Digital Congo dans ses débuts en 2003.

Elle occupait les fonctions de Directrice adjointe chargée de la radio mais aussi du contrôles des finances de Digital Congo, avant de bénéficier d’une mise en disponibilité.

En outre, Sarah Fani Dacruz a été retenue comme assistante à l’Institut Facultaire des Sciences de l’Information et de la Communication (IFASIC) après avoir défendu son mémoire en licence cette année 2020 en journalisme /Politique Extérieure avec la mention de Grande distinction.

Fani était également la journaliste au sein de la cellule de communication de Madame Olive Lembe Kabila.

Il sied de rappeler que Sarah Fani Dacruz, née à Kinshasa le 11 juillet 1981, d’une famille de plusieurs garçons et filles dont elle était la cadette des filles, a quitté la terre des hommes le 15 décembre à Rabat capitale du Maroc où elle était allée prendre des soins médicaux.

Son corps a été rapatrié le samedi dernier 19 décembre et conduit directement vers la morgue de l’hôpital du cinquantenaire.

Elle repose donc à dater de ce jour, mercredi 23 décembre au cimetière de Nécropole « Entre Terre et Ciel ».

Carly Vangu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *