ven. Jan 28th, 2022

Culture : « Au lieu de voir un changement, on ne voit que des dérangements », Bob Elvis

Dans sa nouvelle chanson intitulée « peuple aboyi RAM », le chanteur Bob Elvis qualifie le registre des appareils mobiles, d’affaire familiale.

« Le taux de chômage est de 80% en RDC. Les gens vivent avec moins d’un USD par jour. Au lieu de créer des emplois, le gouvernement instaure RAM pour voler les chômeurs », s’inquiète l’artiste dans son nouvel opus sorti il y a une semaine.

Il fustige l’indifférence du gouvernement face aux sinistrés de l’éruption volcanique de NYIRAGONGO.

« Au lieu de voir un changement, on ne voit que des dérangements. Qu’avez-vous fait pour les sinistrés de l’éruption volcanique ? Que faites-vous pour la population ? Que faites-vous avec le fonds que génère la taxe RAM », s’interroge-t-il.

Le silence du Chef de l’État inquiète.

« Le pouvoir passera, Monsieur le Président. Avez-vous oublié les mots de papa TSHISEKEDI? Tout devient difficile dans votre pays, le transport, l’accès à l’électricité et à l’eau », poursuit l’artiste.

Il appelle à la démission du Ministre KIBASSA.

« J’en appelle à la démission du Ministre Kibassa. Est-il intouchable puisqu’il est beau-frère du Président », renchérit le jeune artiste.

Selon lui, le gouvernement ne se soucie pas de la population.

« Vous volez à des gens qui croupissent déjà dans la misère; vous n’avez pas de cœur », a conclu l’artiste.

Instaurée depuis octobre 2020, la taxe RAM ne cesse de faire l’objet de débat.

Plusieurs organismes de la société et des mouvements citoyens se sont levés pour exiger la suppression de cette taxe qu’ils qualifient d’escroquerie d’État.

Leurs revendications n’ont jamais abouti. Le Chef de l’État serait le principal gestionnaire des fonds que génère ladite taxe.

Plotin YAMBENGA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *