mar. Jan 18th, 2022

Coordination FCC : Néhémie Mwilanya plie bagage, Raymond Tshibanda à la tête du comité de crise

Au Front Commun pour le Congo (FCC), le torchon brûle et certains caciques de cette plateforme chère au Sénateur à vie Joseph Kabila Kabange sont en désarroi, et pas de moindre.

La cause principale de cet imbroglio est la chute du bureau Mabunda de la tête de la chambre basse du Parlement.

Conscient et avertit du danger qui se profile à l’horizon, Joseph Kabila Kabange a tranché en mettant en place, depuis ses terres Katangaises où il séjourne, un comité de crise chapeauté par Raymond Tshibanda Tunga Mulongo, ancien Ministre des Affaires Étrangères et l’un des hommes de confiance de Kabila.

D’après des sources très très introduites, le député national Didi Manara, Président du groupe parlementaire PPRD à l’Assemblée Nationale, occupe le poste de Premier Vice-président ; Liliane Mpande comme Rapporteur et Marie-Ange Mushobekwa occupe le poste de questeure.

À en croire les mêmes sources, les personnalités suivantes siègent au sein de ce comité comme membres, il s’agit donc de :

• Félix KABANGE

• Didace PEMBE

• Élysée MUNEMBWE

• François NZEKUYE

• Fidèle LIKINDA

• Patrick BOLOGNA

• Jean Ilongo TOKOLE

• Didier MANZENGA

Toujours selon des sources proches de ce feuilleton, le nouveau Comité dirigé par Raymond Tshibanda a pour feuille de route :

• Faire l’autopsie de la plateforme après la chute du bureau Mabunda ;

• Trouver des solutions idoines pour sortir le FCC de la crise qu’elle traverse;

• Elaborer une stratégie pour contrer la nouvelle majorité que le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi tente de constituer au niveau de l’Assemblée Nationale.

En conséquence, la mise en place du comité provisoire chapeauté par Raymond Tshibanda Tunga Mulongo vient de mettre fin au règne de la coordination Néhémie Mwilanya Wilondja à qui on a accusé une gestion calamiteuse de la famille politique et d’être à la base de la débâcle du FCC lors de la dernière Présidentielle, mais aussi et surtout responsable de la chute du bureau Mabunda.

Au regard de la situation actuelle, l’élection prochaine du bureau définitif de l’Assemblée Nationale sera un grand test pour la nouvelle équipe qui doit tout faire pour maintenir la majorité parlementaire FCC afin de faire élire ses membres.

Tout compte fait, la nouvelle équipe sera jugée en fonction de son rendement sur le plan politique et l’avenir nous en dira un peu plus.

Olivier Tshimanga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *