jeu. Mai 13th, 2021

KINSHASA : Début de la campagne de recouvrement de l’impôt foncier et l’impôt sur le revenu locatif

Gentiny Ngobila Mbaka, Gouverneur de la ville de Kinshasa, qui avait à ses côtés Godé Mpoyi Président de l’Assemblée Provinciale de Kinshasa, a procédé ce mardi 26 janvier 2021, au siège de la Direction Générale des Recettes de Kinshasa, au lancement la campagne de recouvrement de l’impôt foncier et l’impôt sur le revenu locatif IRL.

Les caisses de la capitale étant vides, la population est sensée s’acquitter de cette tâche noble, celle de payer des impôts pour renflouer les caisses de la ville qui est en quête des moyens pour donner des réponses appropriées aux nombreuses problématiques que connaît la capitale congolaise.

Véritable opportunité pour le tout nouveau Directeur de la DGRK pourvoyeuse des recettes qui insiste sur l’échéance du paiement.

“ La campagne qui démarre aujourd’hui a comme point culminant le 1 er février, date butoir au-delà duquel, les contribuables ne peuvent aller out s’acquitter de ces impôts,” a déclaré Kuluta Ntula.
Il revient alors aux kinois de payer ces impots avant l’échéance fiscale pour éviter de tomber dans les pénalités conformément à la loi.

Cette campagne a pour objectif d’arriver à zéro parcelle sans payement de l’impôt foncier et l’impôt sur le revenu locatif.
Si l’impôt foncier concerne toute surface bâtie ou non bâtie, l’impôt sur le revenu locatif par contre s’applique sur le loyer. Et c’est le locataire qui en est le redevable légal tandis que le bailleur est le redevable réel.

Les deux hautes personnalités de la ville de Kinshasa, à savoir le Gouverneur et le Président de l’Assemblée Provinciale se sont ensuite dirigées vers les guichets remplissant toutes les formalités de la déclaration au payement de leurs impôts.

Gentiny Ngobila Mbaka a lancé un appel à la population d’accomplir son devoir civique car cet argent va assurément sévir à poursuivre le programme de réhabilitation, construction et modernisation des infrastructures routières, pourquoi pas la réfection du grand marché de Kinshasa, fermé pour raison d’assainissement et de réhabilitation.

Élisee Wamara Kiza

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *